Desserts, Lieux, Plats, Presse, Rencontre

CONTRA … je signe tout de suite.

24 avril 2015
IMG_1421

New York, New York,

Ce soir, on dine chez CONTRA, un joli restaurant du quartier de Lower East Side tenu par deux chefs Jeremiah Stone & Fabian Von Hauske.

Après quelques échanges, le serveur nous apprend que le chef et son équipe était à Paris lors du salon Omnivore (comme si, je n’étais pas au courant J), un « FUCKING DINNER » avec le chef Giovanni Passerini et son « ancien » second Michele Farnesi, maintenant chef de chez HEIMAT, mais ça c’était une autre histoire, on échange quelques adresses de bonnes tables et c’est parti.

 CONTRA 01

Apres avoir choisi de quoi nous rafraichir (la carte des vins mérite le détour) c’est parti pour la formule 5 plats à 55 $ avec la possibilité de rajouter pain (3$) et fromage (8$) en supplément : je trouve l’idée plus que sympa surtout que, malgré le fait que je sois amateur de bonne boulange, le pain n’est pas un passage oblige, dans notre cas, heureusement que cette miche qui sort tout droit du four à la croûte croustillante et à la mie moelleuse était là pour nous aider à saucer une entrée fraiche et pleine de goût :

CONTRA 02

Persimmon, Squash, Bottarga

Kaki, Courge, Poutarge

Fluke, Sorrel, wild Oignons

Sole grise, Oseille, Oignon sauvage

Chicken, Ham, Garbanzo

Volaille, Jambon, Pois chiche

Strawberries & Cream

Fraise & Crème

Rhubarb, Vanilla

Rhubarbe, Vanille (ok facile mais j’étais obligé)

Petit plus : un délicieux Parfait glacé, Lemon curd et Café

Pour commencer de fines tranches de Kaki choisies à pleine maturité, un petit côté sucré que vient contrebalancer un délicieux coulis de courge et une Poutarge bien parfumés, les quelques feuilles de capucines disposées jouent bien leur rôle et nous apporte une douce fraicheur poivrée en fin de bouche.

CONTRA 03

Direction la mer avec une « sole » cuite à la perfection, une sauce à l’Oseille (là encore vive le pain) et un oignon sauvage caramélisé, brut et intense.

CONTRA 04

Puis vient la volaille de basse cour qui joue dans la cour des grands, cuisson superbement réalisée, bouillon de jambon parfumé et surtout ces petit pois chiches frits qui ajoutent de la mâche et du croustillant à un plat qui restera un coup de cœur.

CONTRA 05

Passage oblige de mon côté, le fromage se la joue sucré salé avec un dressage comme je les aime : un gouda 6 mois servi avec une confiture d’orange, une cuillère de miel pour la douceur et de la fleur de sel pour nous faire saliver (ressemblance frappante avec un jaune d’œuf).

CONTRA 06

Jolie accord et belle originalité.

Les desserts – mais commençons par le premier – sont interprétés comme je les aime, je m’explique : du fruit et de la fraicheur.

Crème fraiche et framboises écrasées recouvertes d’un dôme de mousse framboise et d’un nuage – oui je dis bien « nuage » – de crème fraiche émulsionnée et glacée.

Ce nuage de crème fraiche s’évanouit à la première bouchée pour laisser place à une intense fraicheur rallongée par des framboises sucrées et fruitées.

CONTRA 07

2ème round avec la rhubarbe et la vanille. Compotée et crue, la rhubarbe se retrouve sous une couche de crème vanille et de fins cristaux d’un sorbet rhubarbe.

CONTRA 08

Le petit plus servi ce soir : un délicat « Parfait » travaillé dans le même esprit que le nuage précédent, servi avec une crème de citron et un râpé de fèves d’Arabica.

CONTRA 09

Merci pour ce très bon moment, une table à recommander lors d’un passage à New York.

Belle et bonne continuation.

CONTRA 

Vous devriez aussi aimer

Pas de commentaire

Laisser un commentaire